MINAS GERAIS PAR SECTEUR PRODUCTIF

INNOVATION

L’État de Minas Gerais occupe une positionné proéminente dans le scénario national de Recherche et Développement (R&D) avec des accélérateurs, des centres de recherche et d’innovation ainsi que des communautés de startups, des organes de promotion de l’innovation, incubateurs, laboratoires ouverts et parcs technologiques.

Le Minas Gerais se distingue également par le fait qu’il possède le seul centre de R&D de Google en Amérique latine, la Coordination du transfert technologique et de l’innovation – CIIT, en plus du centre de R&D d’Embraer, Helibras, entre autres.

Minas Gerais concentre un grand nombre de startups, juste derrière l’État de São Paulo. La célèbre vallée de San Pedro peut être soulignée comme la communauté des startups la plus importante. Cependant, il en existe beaucoup  d’autres réparties dans tout l’État comme  Zero40 (Juiz de Fora), ZebuValley (Uberaba), Uberhub (Uberlândia), Vallée de l’ electronique de Santa Rita do Sapucaí, la vallée de la connaissance (Itabira), la vallée de Santa Helena (Sete Lagoas), la vallée de Libertas (Itaúna) et la vallée des Inconfidentes (Ouro Preto).

Dans la capitale de Belo Horizonte on a vu prospérer l’un des écosystèmes d’innovation les plus importants du pays. La ville a une atmosphère stimulante  pour le secteur d’ innovation avec plus de 600 des startups, et accueille 3 des 10 premiers classés dans le classement des 100 Open Startups de l’ année 2017. Des agences de développement  telles que l’Agence de promotion des investissements et du commerce extérieur du Minas Gerais (INDI ), la Banque de développement de Minas Gerais (BDMG), la Société de développement économique du Minas Gerais Minas Gerais (CODEMGE), le P7 Créatif et la Fondation pour  l’appui  de la recherche dans l’ État de Minas Gerais (FAPEMIG) soutiennent des projets innovants qui s’ajoutent à l’atmosphère d’innovation présente dans le Minas par rapport au scénario national.

Il convient de souligner encore certains projets et initiatives tels que le Digital Hub, les startups de la région de la Vallée Raja, le FIEMG Lab, le Café Atmosphère , le Systéme  d ‘Innovation Minas Gerais (SIMI), le Startups and Entrepreneurship Ecosystem Development (SEED) et une grande rencontre pour l’innovation basée à Belo Horizonte, qui est le salon international du commerce, de l’innovation et de la technologie – FINIT.

 

LA VALLÉE DE SÃO PEDRO À BELO HORIZONTE

Élue deux fois comme la meilleure communauté de startups au Brésil par Spark Awards et parmi les dix initiatives les plus expressives du pays, la Vallée de São Pedro est un écosystème situé dans le quartier de São Pedro, dans la région Centre-Sud de Belo Horizonte.

Plus de 580 entreprises technologiques, dont des accélérateurs, des incubateurs, des espaces de travail partagés et des sociétés de capital-risque, composent le groupe. Sambatech, Hotmart, Méliuz, Rock Content, Sympla font partie de ceux qui se sont implantés dans l’écosystème .

 

ÉCONOMIE CREATIVE

 On designe comme économie créative est tout type de travail, de produit, de contenu et de service qui a l’inventivité humaine comme élément principal. L’Agence de développement de l’industrie créative du Minas Gerais a mené une étude sur les impacts de l’économie créative sur le scénario économique de l’État.

Les résultatsde cet étude ont  montré 457 000 emplois formels et environ 788 millions de reais comme  revenus mensuels du travail, ce qui correspond à environ 10% du total des emplois existants dans le Minas Gerais. Dans le classement national, l’État occupe la troisième place, avec environ 10% du total des emplois créatifs au Brésil. Parmi ces emplois, 54% appartiennent au secteur de la culture, 30,3% aux créations fonctionnelles, 9,7% au secteur de la technologie et de l’innovation, 6% au secteur des médias.

L’économie créative du Minas Gerais est composée de plus de 63 000 entreprises, ce qui représente 12% des entreprises créatives au Brésil, dont la majorité sont des micro et petites entreprises. Bien que réparties dans toutes les régions de l’État, les activités créatives sont plus concentrées dans les centres de Belo Horizonte, Juiz de Fora, Uberlândia et Contagem.

Il convient de mentionner P7 Créatif , qui est une association indépendante soutenue par le gouvernement du Minas Gerais et d’autres entités qui visent à transformer l’État en une plaque tournante de l’industrie créative du pays. La routine de l’agence, dans sa première phase expérimentale, consiste avant tout à mettre en relation des investisseurs avec des collectifs, artistes, groupes culturels, entreprises de toutes tailles, créateurs, associations et autres porteurs des idées innovantes à Belo Horizonte.

 

TEXTILE

L’industrie textile du Minas Gerais emploie près de 130 000 personnes et figure parmi les trois plus importantes du Brésil, selon les données de l’Association brésilienne de l’industrie du textile et de l’habillement (ABIT). Le Minas Gerais est le troisème producteur, responsable de 13% de la production du secteur textile du pays, derrière à peine de São Paulo et Santa Catarina.

L’industrie de la mode du Minas Gerais exporte vers les États-Unis, l’Argentine, le Vietnam, Hong Kong et la Colombie, mais les principales destinations des exportations de produits textiles sont les voisins de l’Argentine, de la Colombie, de l’Équateur, de la Bolivie et du Pérou.

L’État accueille le plus grand événement commercial de la mode en Amérique latine, le Minas Trend Preview, qui est promu par la Fédération des industries de l’État du Minas Gerais (FIEMG). Avec deux éditions annuelles, la rencontre réunit toute la chaîne de l’industrie de la mode, représentée par des exposants de vêtements, chaussures et accessoires.

 

L’INFORMATIQUE

Minas Gerais possède des parcs technologiques, des districts industriels et des copropriétés technologiques industrielles, qui produisent du matériel et des logiciels pour le secteur aérospatial, des logiciels embarqués et de l’IOT pour le secteur automobile, des capteurs et des logiciels pour l’exploitation minière, des composants électroniques pour les appareils ménagers, d’entre autres.

Il y en a plus de 6000 entreprises qui emploient plus de 134 000 professionnels et qui déplacent environ 2,5 milliards de reais par an.

Belo Horizonte se démarque dans le scénario de la technologie  de l’information, avec plus de 5300 entreprises et 20 875 employés dans les activités informatiques, dont 1800 opérent dans le développement de logiciels en  employant 8 100 professionnels.

 

ÉLECTRONIQUE

Minas Gerais est fier de présenter une vallée de l’electronique, souvent comparée à celle de Silicon Valley en Californie, aux États-Unis . La vallée electronique du Minas est située dans la ville de Santa Rita do Sapucaí, une municipalité de 43 mille habitants, distant 387 km de Belo Horizonte.

Santa Rita do Sapucaí est la première ville d’Amérique latine à disposer d’une école technique électronique et du premier collège d’ingénierie des télécommunications au Brésil. Aujourd’ hui  Santa Rita abrite 153 entreprises technologiques, 60 laboratoires de R&D et plus de 30 startups. Plus de 14 000 articles y sont  fabriqués par un contingent de 14 700 professionnels qui génèrent un chiffre d’affaires annuel de 3,2 milliards de reais.

 

BIOTECHNOLOGIE

La biotechnologie est l’application d’organismes, de systèmes ou de processus biologiques, également connus sous le nom de «sciences de la vie» qui joue un rôle important dans l’augmentation de la productivité agricole ainsi que  dans le domaine de la santé et de l’énergie.

Minas Gerais est l’un des pôles d’innovation en biotechnologie au Brésil, responsable de 11,2% de toutes les initiatives innovantes du secteur. Belo Horizonte abrite l’un des principaux pôles des sciences de la vie d’Amérique latine, composé de plus de 310 entreprises, qui génèrent plus de 4 100 emplois dans le secteur. Parmi les brevets générés dans l’État, environ 70% sont dans le domaine de la biotechnologie, ce qui démontre la force du Minas Gerais dans ce domaine.

En juillet 2018, le premier centre privé d’accélération des entreprises en biotechnologie et sciences de la vie en Amérique latine a été inauguré, dans la zone de développement propre (ZLD), à Nova Lima. Il s’agit de BiotechTown (biotectown.com), le seul centre privé et intégré au Brésil pour le développement des bio-entreprises – entreprises, produits, services et recherche.

 

AERONAUTIQUE

Ce secteur est stratégique pour le Minas Gerais et est l’objet d’études visant à et à rendre réalisables des opportunités pour plusieurs zones économiques de l’Etat. Il existe au Minas  86 aérodromes et aéroports, en plus de trois hubs majeurs dans le secteur, soit dans la région métropolitaine de Belo Horizonte (RMBH), à Itajubá et à Santa Rita do Sapucaí, au sud de Minas. Des entreprises importantes y sont présentes: Embraer, avec son centre de R&D à Belo Horizonte; Helibras, le seul constructeur d’hélicoptères d’Amérique latine, et GOL, qui dispose d’un centre de maintenance avancé à proximité de l’aéroport international de Belo Horizonte, à Confins.

 

TRANSPORT AUTOMOBILE

La production de véhicules automobiles dans l’État est responsable d’environ 16% des emplois générés en plus d’être le quatrième secteur productif en importance dans les exportations dans le Minas Gerais. C’est le deuxième hub automobile du pays, avec Fiat Chrysler Automobilies (FCA) comme principale entreprise.

Les environs de l’usine de Betim, dans la région métropolitaine de Belo Horizonte (RMBH), sont peuplés de centaines d’industries de pièces automobiles au service du constructeur italien, installé au Brésil au milieu des années 1970.

Le Minas Gerais gagne en notoriété nationale en hébergeant les unités de fabrication des sociétés GE Transportation, EMD Équipements et services ferroviaires (filiale de Caterpillar) pour la production de locomotives.

Les sociétés ,tous les deux américaines -, sont les seuls fabricants de locomotives pour trains de marchandises au pays.

 

EXPLOITATION MINIERE

En raison de sa vaste extension territoriale, le Brésil présente plusieurs types de formations géologiques, entraînant une diversité minérale expressive pour le secteur miniére. Compte tenu de cela, l’exploitation minière est devenue l’un des secteurs de base de l’économie brésilienne, représentant 4% du PIB national. Dans le cas du Minas Gerais, l’État est le responsable de 33% de l’extraction des minéraux métalliques et de 23,6% des minéraux non métalliques dans le pays. Dans le Minas Gerais, les principaux minerais produits sont le fer, la bauxite, le phosphate, le manganèse, l’aluminium, le potassium, le zinc et l’or. Le produit le plus exporté par Minas Gerais en 2018 était le minerai de fer, avec une part de 30,6% de toutes les transactions étrangères et 71% des exportations de minéraux de l’État.

 

CONSTRUCTION CIVILE ET TRAVAUX PUBLIC

C’est un secteur très fort pour l’économie de Mina Gerais car c’est un important générateur d’emplois formels et une source d’innovation et d’évolution. Les grandes entreprises ici présentes dans les chaînes de production, développent depuis les matières premières et les intrants jusqu’aux bâtiments destinés au marché immobilier ainsi qu’aux grands travaux publics, améliorant les infrastructures de l’Etat.

Ce secteur est extrêmement important car, en plus de contribuer à la réduction du déficit immobilier brésilien, le secteur contribue à déplacer d’autres chaînes de services telles que les chaînes financières, commerciales, technologiques, de transport, de conseil et de formation.

Le Minas Gerais compte également un nombre croissant de bâtiments durables qui promettent non seulement de bénéficier à l’environnement, mais également de favoriser des économies de coûts de la phase de construction au cycle de vie du projet. Les certifications LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) et AQUA (High Environmental Quality), version brésilienne adaptée de HQE (Haute Qualité Environnementale), présentent des paramètres à prendre en compte dans la construction d’ouvrages pour une meilleure gestion environnementale.

Le processus de certification Aqua-HQE est arrivé au Brésil en 2008. Il est appliqué exclusivement par la Fondation Vanzolini, qui a adapté le processus français à la culture locale, au climat et à la législation brésiliennes . Actuellement, Minas Gerais compte d13 bâtiments certifiés Aqua.

 

SECTEUR AGROALIMENTAIRE

L’agro-industrie du Minas Gerais est l’un des secteurs excédentaires en 2020, atteignant la barre des 2,18 milliards de dollars américains, ce qui correspond à la moitié du solde des autres secteurs de l’État.

Ce résultat est lié à la bonne performance des exportations, qui ont atteint 2,41 milliards de dollars EU, selon les données du Secrétariat de l’agriculture, de l’élevage et de l’approvisionnement (SEAPA). Un autre point important à souligner est l’avantage comparatif des produits  du Minas Gerais ,le plaçant dans une position stratégique sur la scène mondiale en tant que source de protéines animales et enregistrant des ventes de 286,29 millions de dollars, soit une augmentation d’environ 15%. par rapport à 2019.

 

LE CAFE

Le Brésil est actuellement le principal exportateur de café sur la scène mondiale avec une participation d’ environ 30% de sa production. Cela est principalement dû à l’état de Minas Gerais, qui est le responsable de la moitié de la production brésilienne.

LE LAIT

Minas Gerais est responsable de la plus grande production laitière du pays, représentant 26,4% du totale produit au Brésil. Plusieurs unités de transformation d’entreprises laitières se sont installées dans l’État, attirées par la grande offre de matières premières. Parmi eux, la plus grande usine de lait en poudre de Nestlé, la plus grande usine de yaourt et de soins nutritionnels de Danone et aussi la plus grande coopérative laitière du Brésil, l’Itambé qui vient d’être achetée par Lactalis, une géante du secteur laitière. En plus des marques comme Jussara, Porto Alegre, Embaré et Cemil.

LA VIANDE

Le Minas Gerais  est le troisième producteur de viande du Brésil. Ses exportations représentaient 76,7 millions de dollars EU et ses principaux consommateurs sont les pays asiatiques, en particulier la Chine, qui achète environ 80% de la production .

CEREALES

Le principal produit du segment céréalier  est le soja, qui a atteint  près de 5846 tonnes produites par l’État dans l’année de 2020.

Les principales régions productrices sont le Nord-Ouest et le Triangle Mineiro, qui participent avec 60% de la production de l’État.

Même si le Minas Gerais n’a pas une production relative aussi importante par rapport aux autres États du pays, il est bon de noter que le Brésil est le premier exportateur de soja au monde, produisant 50% de la production mondiale.

 

ALCOOL  ET  LE SUCRE DE CANNE

Le Minas Gerais occupe la troisième place du classement de la production de canne à sucre dans le pays, représentant environ 10% de la production totale du pays. Le Brésil, en revanche, est le plus grand producteur au monde, avec 21% du marché mondial et 44% des exportations.

 

PAPIER ET CELLULOSE

Minas Gerais a une importante production d’eucalyptus qui occupe  environ 25% de sa superficie cultivée . Ses exportations ont atteint un record en 2018, enregistrant 766,32 millions de dollars, soit une augmentation de plus de 100 millions de dollars par rapport à 2017

 

E-COMMERCE – COMMERCE ELECTRONIQUE

Environ la moitié des entreprises qui travaillent avec le commerce dans le Minas Gerais ont 10% de leurs revenus attribués à cette modalité. Environ 80% vendent à d’autres États du Brésil et 10% à d’autres pays. Les principaux canaux utilisés pour la vente en ligne sont les réseaux sociaux (60,3%) et les sites de recherche (55,9%). La carte de crédit est le moyen de paiement le plus pratiqué par les entreprises qui travaillent avec le commerce électronique, dont 89,7% utilisent ce moyen de paiement.

 

 

 

Compartilhe
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram

Insigne

Curabitur non nulla sit amet nisl tempus convallis quis ac lectus.

Services

Head Office